Nous, femmes et hommes de l'Est - 1 : Été 2019

Mode d'emploi

Téléchargez le PDF

Collapse

Uncollapse

Au-delà de la qualité de nos produits, résistants aux ultra-violets, aux intempéries, il y a un retour vers ce type de colorants naturels.

Emmanuel Poix

Chiffres clés

1866 : Création de l’activité de moulin à couleurs à Écordal

1992 : Reprise de l’entreprise par Bernard Poix

2010 : Première entreprise ardennaise à obtenir le Label Entreprise du Patrimoine Vivant

2016 : Manifestation pour les 150 ans de la société

Retour En avant

Emmanuel Poix, artisan potier

Le moulin à couleurs empreinte sur terre

« Mes couleurs préférées sont celles fabriquées à partir de la matière première locale, la terre de Sienne naturelle, identique à celle que l’on trouve en Italie, et celle qui est calcinée. Elles représentent 30 % de notre production et sont emblématiques de notre activité. »

Emmanuel Poix dirige le Moulin à Couleurs à Écordal, dans les Ardennes, depuis le décès de son père en 2002. Son entreprise est la seule fabrique de terres colorantes naturelles de l’Hexagone. Les pigments sont produits à partir d’une matière première argileuse, extraite d’une carrière locale. Leurs couleurs se révèlent suivant la teneur en oxyde de fer, après séchage et calcination qui font varier les teintes.

La fabrique propose ainsi une gamme de 45 coloris de pigments, obtenus après un broyage extrêmement fin. Les tons vont du gris clair au noir, en passant par toutes les nuances de jaune, d’orange, de rouge. « Au-delà de la qualité de nos produits, résistants aux ultra-violets, aux intempéries, il y a un retour vers ce type de colorants en raison de la dangerosité de certains pigments synthétiques. Les nôtres sont naturels », insiste-t-il. Les clients sont aussi bien les entreprises du bâtiment, pour les crépis, les enduits, les rejointements, que les restaurateurs du patrimoine et les artistes. Les conditionnements vont de sacs de 25 kg à des pots de 200 g, pour un enlumineur par exemple.

« Nos pigments peuvent servir dans tous les domaines, sauf dans l’alimentaire, souligne Emmanuel Poix. Mais vous pourriez en avaler sans danger : du calcaire, de l’argile, de l’oxyde de fer… Que du naturel ! »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

RGE_blocmarque.jpg Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même